Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Pages Annexes > Un exercice entre les pompiers du Béarn et de la Navarre à la Pierre (...)

Un exercice entre les pompiers du Béarn et de la Navarre à la Pierre St-Martin

lexercice organise

La Maison de la Pierre Saint-Martin a été le théâtre d’un entrainement grandeur nature entre les pompiers français et espagnols. Un projet européen vise à mieux faire coopérer les secours des deux côtés de la frontière.

Des fumées se dégagent de la Maison de la Pierre Saint-Martin : un incendie fait rage au parking et les flammes menacent la sécurité de plusieurs personnes au sein du bâtiment. Voilà le scénario qui servait de mise en scène à l’exercice de secours grandeur nature organisé ce jeudi matin au coeur de la station de ski béarnaise.

L’entrainement, qui a réuni une quarantaine de pompiers sur les hauteurs de la vallée de Barétous, avait un objectif bien précis : celui d’améliorer la coopération entre les soldats du feu du Béarn et de la Navarre.

Un PC mobile "dernier cri"

Un projet, nommé "Alert", a été lancé à l’échelle de l’union européenne, dans le cadre du Plan Poctefa. Considérant que "la coordination opérationnelle entre les services d’urgence des deux côtés de la frontière reste insuffisante", l’Europe souhaite "harmoniser les plateformes de réception d’appels d’urgence et les techniques d’interventions". Pour ce faire, des fonds ont été débloqués, qui ont permis la récente acquisition d’un Poste de commandement (PC) mobile de dernière génération, qui permettra de faciliter les importantes opérations à la frontière. "Un tel outil permet d’organiser les secours dans les meilleures conditions", explique Didier Isson, officier prévention à la direction départementale du Sdis 64. Le sapeur se félicite qu’un tel exercice puisse être effectué à la Pierre Saint-Martin : "dans un tel endroit si difficile d’accès, on se doit d’avoir une chaîne d’intervention qui soit la plus opérationnelle possible".

"Les secours français et espagnols coopèrent régulièrement au cours de leurs intervention, mais les choses ne sont pas encore formalisées", explique le colonel Christophe Mourgues, chef du groupement sud, venu superviser l’exercice à la Pierre Saint-Martin. "Des journées comme celles-ci permettent de valider des manières de faire, mais aussi de prendre en compte les différences : d’un pays à l’autre, on n’a souvent pas les mêmes véhicules ni les outils".

La barrière de la langue reste un frein

Le déroulé de l’exercice organisé ce jeudi aura permis de mettre l’ensemble des secours dans des conditions réelles, avec en premier lieu l’intervention de la caserne de la Pierre, puis le renfort d’Arette et d’Oloron, avant l’arrivée des pompiers espagnols. "On est satisfaits de cette journée. Chacun s’est coordonné comme il a pu, même si on voit qu’il y a des problèmes à gommer, et notamment la barrière de la langue, qui est encore un sacré frein", explique le colonel Mourgues. De nouveaux exercices sont prévus au sein du territoire pour continuer à souder l’entente entre les sapeurs des deux pays. 



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP