Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Pages Annexes > Sobibois

Sobibois

Vidal

Dirigée par Éric Vidal, l’entreprise Sobibois valorise les déchets forestiers en les transformant en nouveau combustible.

Originaire de Poey d’Oloron, Éric Vidal a fondé, il y a 5 ans à Arette, l’entreprise de bois de chauffage Sobibois. Elle dispose dans la commune de deux dépôts de matériel dont l’un, situé au pied de la côte conduisant au quartier du Bugala, a longtemps été utilisé par la scierie familiale Bernadicou avec laquelle Éric Vidal entretient d’excellentes relations.

L’entrepreneur évoque "les branches habituellement laissées sur le terrain déboisé qui sont ramassées avec un tracteur-grue à 8 roues motrices et un broyeur autonome pouvant s’occuper de pièces de 45 cm de diamètre". La matière malaxée par cet appareil donne ces précieuses plaquettes forestière qui permettent d’alimenter des chaufferies identiques à celle que la municipalité d’Arette envisage d’implanter bientôt au coeur du village. "Nous procédons ainsi à la valorisation immédiate de tous les déchets forestiers", poursuit notre homme des bois, intarissable dans la description de cette démarche qui donne une dimension insoupçonnée aux ressources de l’environnement familier dont nous disposons.

Vente aux particuliers - Une dimension à laquelle il donnera sous peu une autre application pratique en créant au sein de son entreprise un pôle bois qui servira à la vente aux particuliers de bois-bûches, de plaquettes forestières ainsi que de poêles et de chaudières utilisant ce nouveau combustible. Ces appareils, dont l’Etat subventionne l’achat à 50 %, fourniront à ses yeux "l’énergie de demain". S’agissant de la production du bois de chauffage, le jeune entrepreneur ne résiste pas longtemps au plaisir d’indiquer qu’elle repose sur des machines construires par lui-même et qu’elles côtoient d’autres créations personnelles telles un combine scieur-fendeur fort d’une poussée de 80 tonnes ou un débusqueur forestier reposant sur une base Timberjack. "Ces engins nous accompagnent, mon employé bûcheron et moi-même, sur les chantiers que nous conduisons uniquement en vallée de Barétous, où nous achetons dans leur totalité des espaces forestiers afin de pouvoir valoriser le bois en circuit court".



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP