Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Pages Annexes > Les 10 ans de la Maison du Barétous

Les 10 ans de la Maison du Barétous

Visite spéléo en 3D et mémoire de l’émigration en projet 

La Maison du Barétous a fêté son 10ème anniversainre, l’occasion de se projeter dans de nouveaux projets.

Une cérémonie a récemment salué le 10èm anniversaire de la Maison du Barétous. "La population locale a eu du mal à se l’approprier", à d’emblée indiqué Pierre Casabonne, le maire d’Arette, évoquant la mise en place d’une nouvelle gestion en étroite collaboration avec l’Office du Tourisme du Haut-Béarn que représentaient sa directrice Marie Pacheco et Michel Adam, son président. Une forme inédite de communication sera notamment expérimentée qui ne pourra qu’aider les bénévoles et l’assocation patrimoine fortement impliqués dans la vie quotidienne de la Maison.

L’architecte Pierre Dubedout s’est déclaré"surpris par les trésors du coin et les choses à dire". Président de l’association patrimoine, Baptiste Etchandy a rappelé "que la matière à gérer était très abondante" et que les expositions conçues par Pierre Biu sur l’élevage, le travail du bois ou la cuisine avaient attiré des gens en phase avec notre conception de la vie rurale".

Spéléologie virtuelle - Quant au spéléologue Michel Douat, il s’est réjoui que l’exploration souterraine ait trouvé un espace appelé à être prochainement élargi par un projet de visite virtuelle en 3D de la salle de La Verna. La Maison du Barétous dispose également d’un espace "Amériques" géré par l’assocation pour la mémoire de l’émigration (AME) que préside Lili Casassus. Elle a tout d’abord annoncé le dépôt de la totalité d’une base de données sur un ordinateur dédié à une consultation gratuite de la liste de 41 584 émigrés d’origine pyrénéenne alors qu’on en connaissait que 650 jusqu’ici. La présidente a retrouvé la trace de Louis, un ancêtre de l’arettois Jacques Lestelle, émigré en Argentine où il s’est marié avec pour témoin un autre arettois, Vincent Lagrave. Professeur d’histoire et de littérature à l’université Columbia de New-York, Pierre Force, adhérent de l’AME, a de son côté rencontré dans ses recherches de lointains membres de la famille Arettoise Biscay.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP