Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Pages Annexes > Sans le télésiège Family, LA PIERRE tient quand même le coup

Sans le télésiège Family, LA PIERRE tient quand même le coup

oubliez les tire fesses et autres telesieges la tendance est au ski track en moins de 10 minutes la dameuse vous amene au secteur horizon avec vue sur les paysages de la pierre saint ma

Le 7 janvier dernier, la gare de départ du télésiège Le Family de la Pierre-Saint-Martin était détruite dans un incendie. Malgré ce coup dur, la station garde le cap.

Un front de neige bondé de skieurs, un grand soleil et un ciel bleu qui enchantent tous les vacanciers, un personnel au sourire accroché aux lèvres... Ce dimanche, difficile de penser que le 7 janvier dernier, la Pierre St-Martin perdait son principal télésiège, le Family, dont la gare de départ a été détruite dans un incendie. Depuis, les équipes de la station du Barétous ont redoublé d’effort pour compenser cette perte et ainsi pouvoir sauver, au mieux, la saison. Des efforts qui, aujourd’hui, paient.

Dimanche, 10 heures. Une trentaine de skieurs et snowboardeurs sont à la queue leu leu, boulevard des Myrtilles. La troupe de vacanciers, qui a patienté quelques rapides minutes, voit enfin arrivé l’objet de leur attente : la dameuse "ski-track". Une sorte de télésiège mobile, pouvant emporter entre 30 et 45 personnes, mis en place par la station pour palier à la perte du Family. Une solution qui a permis de garder l’attractivité du site, en permettant l’accès au secteur Horizon. Argument vital, surtout dans ces périodes de vacances.

Du côté des skieurs, face au concept, les sentiments varient de l’appréhension à l’amusement. Murielle, Angoumoisine de 41 ans, ne cache pas une petite "inquiétude" au moment de se laisser tracter par la bête mécanique de 510 chevaux. "On était au courant pour l’incendie. On est quand même venus, car c’est notre station habituelle. Mais le ski-track, ça sera une découverte ! J’espère que ça se passera bien. En tout cas, il permet d’accéder au secteur Horizon, ce qui est super !"

un ciel bleu un grand soleil des paysages magnifiques ca vaut bien un calin

Le ski-track ? "Facile et agréable"

Ce n’est pas Vanessa, Bordelaise de 18 ans, qui dira le contraire. Avec sa famille, elle prend chaque année ses quartiers, pour les vacances de février, dans la station". S’ils ont eu la "surprise" de l’indisponibilité du Family qui dessert "un gros secteur de ski de la station" ils ont été rassurés par le ski-track. "Ce n’est pas terrible de devoir payer un supplément pour l’emprunter, le forfait devrait l’incorporer..."

5 euros pour une remontée, 10 pour trois, le tarif a souvent été évoqué par les skieurs interrogés.

Mais la grande majorité "comprend" le supplément, face aux "circonstances exceptionnelles" auxquelles doit faire face la station. "Surtout qu’ils ont baissé le tarif habituel du forfait journée, rappelle Patrice, un palois de 32 ans. On est à 25 euros. Au final ça s’équilibre."

un peu anxieux a lidee de se faire tracter par les 510 chevaux de la dameuse voyagez en cabine

"Tranquilité" au secteur Horizon

Un avis partagé par Christelle et Stéphane, un couple de Bordelais qui profite de la pause midi, au soleil, sur la terrasse du snack d’altitude de la Palombière. Christelle lance :"Franchement, au départ, je trouvais ça lamentable que la station face payer aux skieurs le surcoût. On n’y est pour rien dans cette histoire. Mais au final, ça en vaut la peine ! Regardez autour de vous : il y a moins de monde. On profite d’une météo incroyable, d’un panorama magnifique et il n’y a aucune queue sur le télésiège restant du Panoramique. On dévale les pentes et on remonte aussi sec. Bref, on est tranquille. Et ça, ça n’a pas de prix ! Surtout pendant les vacances scolaires..."

Des skieurs globalement satisfaits, un accès au secteur Horizon rétabli, et surtout... un grand beau temps depuis plusieurs semaines. De quoi redonner le sourire au directeur de la station, Dominique Rousseu : "Ces vacances seront finalement un bon cru. Nos efforts pour trouver une alternative au Family ont payé, et surtout, il faut le dire : la météo nous a sauvés ! Avec un tel beau temps, les gens n’hésitent pas à venir en montagne. Alors oui, à cause de l’incendie, il y aura un impact financier sur la station. Mais au final, on a évité le pire. Les vacanciers qui avaient loué n’ont pas annulé, il y a beaucoup d’Espagnols, et les locaux répondent aussi présent. Nous avons fait 8 000 journées-ski le week-end dernier, 5 700 celui-ci. La semaine dernière, nous étions à une moyenne de 3 152 journées-ski par jour, alors qu’en 2018, elle était, à la même période, à 1500... Bref, on espère finir les vacances sur ce rythme !"

dominique rousseu directeur de la station de la pierre saint martin

Dominique Rousseu est satisfait des solutions mises en place pour palier à l’absence du Family. Mieux, il réfléchit à en garder certaines pour développer la station.

A coeur vaillant, rien d’impossible. C’est ce qu’ont dû se dire les équipes de la station de la Pierre St-Martin, après l’incendie de la gare de départ du télésiège Family. En quelques jours, et au prix "de nombreux efforts", des solutions ont été apportées par le personnel de la station pour palier l’absence de la remontée phare de La Pierre. "Et ainsi offrir les meilleures conditions possibles à nos skieurs", souligne Dominique Rousseu.

Surtout, le directeur de la station tient à mettre en lumière l’étendue de la tâche. "Il faut se rendre compte : on a rouvert tout un secteur oublié de la station." Après avoir totalement dédié le boulevard des Myrtilles aux remontées en ski-track "dans un souci de garantir une sécurité maximum", les équipes de la station ont réaménagé une partie du secteur Horizon.

"Avec le ski-track, les skieurs se retrouvent dans une sorte de cuvette. Il a fallu installer un nouveau fil neige. Nous avons dû, en plein hiver, monter des engins de chantier pour réaliser tout ça. "De plus, une ancienne piste a été rouverte : la fameuse piste Lacombe : "Sur 600 mètres, vous avez 200 mètres de dénivelé !" Au total, avec la fin du Boulevard des Pyrénées, ce sont 3.5 kilomètres de pistes qui sont proposés aux vacanciers sur le secteur.

"Il y a des idées à garder, pour l’avenir et le développement de la station", glisse Dominique Rousseu, qui conclut : "Je tiens à féliciter toutes nos équipes pour avoir relevé ce défi. Ils ont mis un coeur énorme à la tâche et ont fait un travail formidable !"

les skieurs ont profite de conditions optimales pour skier soleil et neige de qualite

ZOOM

Ski-track : deux à trois dameuses mobilisées par la station

Pour permettre l’accès au secteur Horizon et au télésiège Le Panoramique, la station a mis en place le système de ski-track. "Pour chaque trajet, il faut au moins cinq personnels, précise Dominique Rousseu. Un conducteur, un pisteur qui est tracté avec les skieurs et veille à leur sécurté, une personne au contrôle en bas, et deux autres pour la mise en place." Un dispositif "lourd" qui explique "le surcoût" facturé aux skieurs. Mais 70% des skieurs ne l’utilisent qu’une fois par jour. Après, ils restent sur le secteur du Panoramique." Le système permet d’emporter de 30 à 45 skieurs par trajet. Suivant l’affluence, deux à trois machines sont mobilisées. L’une d’elles peut même prendre 15 personnes dans sa cabine. "Idéal pour les débutants", glisse Nicolas, un des dameurs de la station. Il rajoute : "Le trajet est court. En 6 à 8 minutes, on arrive en haut. Le seul coup à prendre est durant les virages. Il faut bien prendre l’extérieur !" Chaque machine réalise 14 à 16 remontées par jour. "En gros, ce système permet de transporter plus de 1000 skieurs par jour en moyenne (12 300 depuis sa mise en service)", souligne le directeur de la station.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP