Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Pages Annexes > Les 17 Poilus morts en 1918 honorés le 11 Novembre

Les 17 Poilus morts en 1918 honorés le 11 Novembre

ecoliers collegiens et anciens combattants reunis devant le monument aux morts

Ecoliers et collégiens ont été étroitement associés à la 100° commémoration de l’armistice de 1918 et à l’hommage rendu à 17 soldats arettois.

Dimanche 11 novembreà 11h précises, les cloches de l’église se sont mises à sonner à la volée et leur concert a duré très exactement 11 minutes. "Cette démarche répond à l’invitation adressée à toutes les communes par l’Association des maires de France afin de donner un relief particulier à la centième commémoration de l’armistice de 1918 ", s’est empressé de préciser Pierre Casabonne, maire d’Arette, devant l’école primaire du village d’où allait démarrer la cérémonie. De retour de la messe cantonale célébrée à Lanne en Barétous, les anciens combattants, conduits par leur président Bernard Lassalle, venaient de rejoindre un groupe de 11 écoliers et collégiens appelés à jouer en la circonstance un rôle de premier plan. Depuis 2014, en effet, Pierre Casabonne, répondant "à la demande faite par l’Etat aux communes de prendre des initiatives pour marquer le centenaire de la Première Guerre mondiale", entretient des liens étroits avec les élèves des deux établissements scolaires.

Recueillement au cimetière

Durant les dernières vacances de la Toussaint, il a convié leurs 11 représentants à cinq séances de 1h30 lors desquelles il a retracé l’histoire de 1918, de même que celle des 17 Poilus arettois tombés en cette dernière année du conflit. Depuis 2014, un hommage a ainsi été rendu chaque année aux soldats morts au champ d’honneur 100 ans plus tôt.

Dimanche, en compagnie des anciens combattants, ils se sont tout d’abord rendus au cimetièrepour déposer une rose et observer quelques instants de recueillement sur la tombe de chacun des huit Poilus morts en 1918 et inhumés dans leur village.

Un long cortège s’est ensuite rendu au monument aux morts où après la lecture du message présidentiel par Pierre Casabonneet l’énumération par Jean Bordenave et Jacques Pouey des noms "des enfants d’Arette glorieusement morts pour la France", les 11 jeunes gens allaient tour à tour prendre la parole. Avec une touchante sincérité, il devaient retracer le parcours héroïque des 17 Poilus honorés en ce jour, évoquant leurs origines familiales, leur engagement militaires et les distinctions qui l’ont souvent assorti ainsi que les circonstances de leur disparition. Une minute de silence et l’interprétaion de "la Marseillaise" clôturèrent cet émouvant rassemblement. 



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP