Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Pages Annexes > La Haute Route

La Haute Route

DSCN1650

La Haute Route des Pyrénées a débuté ce samedi 18 août devant le Palais Beaumont à Pau, où un peloton international de 350 coureurs a pris le départ de la première étape. Après avoir parcouru les dix pemiers kilomètres neutralisés le départ réel a été donné avec le passage du peloton sur le premier tapis de chronométrage.

Parcourant les petites routes des côtés du Jurançon, le peloton s’est vite séparé en plusieurs petits groupes, chacun trouvant des coureurs de son niveau pour travailler ensemble et conserver de l’énergie avant d’affronter le premier col de la semaine.

Traversant le village d’Arette et le premier ravitaillement de l’étape avant d’attaquer le col de Labays, les coureurs s’apprêtaient à gravir un col long de 17.7 km avec plus de 1000 m de dénivelé positif. La pente moyenne de 5.8% est quelque peu inexacte, car les six premiers kilomètres restent plutôt roulant et la plupart du dénivelé se concentre dans les dix derniers kilomètres.

Après avoir gravit le col de Labays et négocié la petite descente technique qui s’ensuit, une remontée de 2.4 km emmena les coureurs au sommet du Bouesou, lieu d’un stop chrono et du deuxième ravitaillement de la journée.

Après avoir pris le temps de se ravitailler en haut du col, les coureurs ont pu redescendre en vallée pour retrouver le soleil et la reprise du chronométrage à Escot au pied du col de Marie-Blanque. Long de 9.7 km et avec une pente moyenne de 7.6%, ce col présentait la dernière vraie difficulté de l’étape.

Après avoir franchi le sommet du dernier col, seul une descente et un long faux-plat descendant séparait les coureurs de la première ligne d’arrivée de la semaine. 

La plupart des coureurs en ont profité pour se regrouper et travailler ensemble en petits pelotons pour rejoindre l’arrivée. 



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP