Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Pages Annexes > La Passion chantée

La Passion chantée

lors de la presentation de la soiree de g a dr jean bordenave pierre casabonne alix bastian et labbe johane erbin

La célébration pascale va prendre cette année une nouvelle dimension avec, en l’église, le récit vocal de la Passion.

Ecrites en occitan ou en français, les Passions ont tenu une grande place dans la société du Moyen Age. Elles retraçaient les évènements vécus par le Christ depuis son arrestation le jeudi soir jusqu’à sa mort sur la croix et sa mise au tombeau le vendredi soir. ON distinguait les passions théâtralisées, jouées la plupart du temps aux XIII° et XIV° siècles sur le parvis des églises ou des cathédrales et les passions narratives, chantées dans les églises le soir du jeudi saint ou du vendredi saint, dont certaines ont été conservées dans les vallées pyrénéennes de Béarn ou de Bigorre.

Récit chanté de la Passion du Christ

Sur une idée de Philippe Biu, Arettois d’origine et professeur à l’Université de Pau, pour la première fois depuis plus de 100 ans, le récit chanté de la Passion du Christ, collecté au début du XX° siècle en Barétous par le félibre Henri Pellisson, retentira en l’église d’Arette. 

Il commence avec l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem et s’achève par sa mise au tombeau, alors que l’avant-dernière strophe annonce la résurrection. L’association lescarienne l’Esquireta a remis en circulation ce chant béarnais voici quelques années et l’a interprété deux fois à Lescar et une fois à Oloron. Grâce à son concours, l’association Patrimoine, la municipalité d’Arette, la paroisse Saint Martin de Barétous et le Pays d’Art et d’Histoire s’associent pour proposer aux Barétounais, ainsi qu’à tous ceux qui le souhaitent, de venir chanter a cappella et en polyphonie les 99 couplets qui composent cet éléments unique du patrimoine valléen le jeudi 29 mars à 20 h 30, en l’église d’Arette. Les trois voix du chant seront enseignées par Jean-Marc Lempegnat, de l’association l’Esquireta. Quant à la représentation, elle durera une heure.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP